L'Aventure Apple



Chronologies : L'action Apple



Décembre 1980 : le capital d'Apple est ouvert au public, 4.6 millions d'actions "AAPL" sont vendues (contre près d'un milliard d'actions aujourd'hui). En un instant, 40 employés et investisseurs deviennent millionnaires ! Depuis, l'action Apple monte, descend, stagne, en reflétant la confiance du marché dans la marque à la pomme. Voici un rappel de ce qui s'est passé depuis l'origine.

Pour commencer, l'action Apple est introduite le 12 décembre 1980, au prix de 44 dollars. A trois reprises, le cours de l'action sera divisé par 2 (technique du "split" qui consiste à multiplier le nombre d'actions par 2 pour rendre leur prix plus accessible). Le 16 juin 1987, le 21 juin 2000, et le 28 février 2005, Apple remplace donc chacune de ses actions par deux autres qui valent la moitié de l'originale. C'est pour cela que sur le schéma, l'action est affichée à 5,50 dollars en prix de départ.

AAPL - Action Apple

graphique Google Finance


Août 1981 : 4 ans après l'Apple II, IBM présente son PC. L'action Apple, loin d'en être touchée, aurait même plutôt tendance à remonter après 9 mois de descente !

Avril 1983 : Alors que l'action a repris du poil de la bête, Jobs réussit à convaincre John Sculley de devenir Président d'Apple. Cela n'empêchera pas l'action de retomber quelques semaines plus tard.

Janvier 1984 : La présentation du Macintosh ne semble pas émouvoir Wall Street !

Janvier 1985 : De même, la révolution que représente la LaserWriter et la PAO passe inaperçue chez les investisseurs...

Septembre 1985 : Apple annonce pour la première fois un bilan négatif pour son trimestre. Jobs quitte alors Apple, et l'action remonte.

Novembre 1985 : Microsoft lance Windows 1.0. Aussitôt, AAPL recommence à grimper !

Mars 1987 : Avec le lancement du Macintosh SE et du Mac II, Apple se lance dans le marché professionnel et les investisseurs se bousculent pour acheter les actions, dont le cours s'envole.

Octobre 1987 : Alors que l'action approchait les 60 dollars, Microsoft lance Windows 2.0, et l'action Apple s'écroule...

Mars 1988 : Début du procès Apple/Microsoft (gagné, je vous le rappelle, par Microsoft...)

Mai 1990 : Microsoft présente Windows 3, et AAPL s'écroule à nouveau.

Octobre 1991 : Apple lance les PowerBooks : apparemment, ils plaisent à WallStreet, l'action s'envole et rattrape presque son plus haut niveau (à l'époque), les 68 dollars de mars 1991.

Janvier 1993 : Apple lance le Newton. Ce coup-ci, ça plaît moins aux investisseurs, puisque l'action entame une descente qui ne s'arrêtera qu'en...

... Juin 1993, avec la nomination de Michael Spindler au poste de CEO. (mais non, il ne manque pas une partie de la phrase, c'est la suite de la ligne précédente ;-)

Août 1995 : Microsoft lance Windows 95 et en vend 1 million de copies en 4 jours. De quoi faire frémir Wall Street, qui ne s'en prive pas, d'ailleurs.

Février 1996 : Spindler s'en va, Amelio s'installe. Ca ne suffit pas à rassurer les investisseurs, et l'action continue sa lente mais inexorable chute...

Juillet 1997 : Steve Jobs, revenu chez Apple depuis décembre 96, reprend la tête de l'entreprise qu'il a fondée. Il annonce également un accord avec Microsoft. L'action bondit immédiatement pour atteindre 26 dollars, soit le double de son cours d'alors !

Mai 1998 : Apple annonce le iMac. C'est le début de la période la plus faste pour Apple, ses revenus, ses actionnaires et son compte en banque.

Août 1999 : Annonce des G4. Le premier super-calculateur grand-public arrive en plein dans une période d'euphorie : l'action grimpe comme elle ne l'avait jamais fait avant. Il est vrai que les iMacs se vendent comme des petits pains, et que les actionnaires en profitent à fond !

Octobre 1999 : Un petit décrochement dans le cours de l'action. Que se passe-t-il ? Il s'agit tout simplement du retrait des G4/500 et de la grogne des utilisateurs, qui reçoivent un G4 amputé de 50 Mhz !

Mars 2000 : le plus haut cours de l'histoire de l'action : 144 dollars. Cela ne dure pas : soudain, toutes les valeurs du Nasdaq s'effondrent, Microsoft en tête. Les investisseurs avaient simplement remarqué que les valeurs technologies étaient surévaluées, et ils font un peu le ménage...

29 septembre 2000 : Apple revoit ses prévisions de bénéfice à la baisse pour le quatrième trimestre. L'effet est immédiat : plus de 132 millions d'actions sont échangées en une journée et le cours de l'action s'effondre de 50%, pour atteindre 26 dollars... La descente continue pendant des semaines, l'action passant sous la barre des 20 dollars, puis s'approchant des 15 dollars...


Janvier 2001 : Sortie du PowerBook G4, nouveaux PowerMacs G4, puis sortie de MacOS X en mars. Les investisseurs retrouvent confiance dans la capacité d'Apple à tenir les délais et à innover.

Mai 2001 : Alors qu'Apple ouvre ses deux premières boutiques Apple Store et annonce l'intégration de MacOS X à toute sa gamme avec deux mois d'avance, l'action redescend...

Janvier 2002 : Steve Jobs présente le nouvel iMac "Tournesol" avec son écran plat, mais aussi l'iBook 14 pouces, puis de très bons résultats trimestriels.

Avril 2003 : Lancement de l'iTunes Music Store, début de l'ascension irrésistible d'AAPL, malgré le Nasdaq qui fait du surplace.

Janvier 2004 : C'est parti pour la plus belle hausse de l'histoire d'Apple. Bon climat de confiance des investisseurs, qui jouent à "Qui c'est qui annonce le plus haut cours attendu pour AAPL". L'action montera ainsi jusqu'à 45,44 dollars (soit 90,88 dollars puisqu'entre temps un split a divisé la valeur unitaire de l'action par deux).

Mars/avril 2005 : L'action ayant dépassé ses plus hauts historiques, les analystes revoient leurs prévisions à la baisse, et l'action redescend puis se maintient entre 35 et 40 dollars.

6 juin 2005 : Apple annonce sa décision d'utiliser des processeurs Intel dans ses prochains Macs.

7 septembre 2005 : Apple lance l'iPod Nano qui remplace l'iPod mini et s'annonce dès sa sortie comme un immense succès.

novembre 2006 : Nouveau record pour l'action, qui dépasse les 90 dollars, soit 720 dollars au cours original... Les succès des Macs équipés de processeurs Intel et des nouveaux iPods shuffle ne sont pas pour rien dans ce succès.

11 janvier 2007 : 96 dollars, plus haut historique après l'annonce de l'iPhone. Et ce n'est qu'un début, puisque l'action va continuer sur sa lancée durant toute l'année 2007, s'approchant des 200 dollars. Les excellents résultats trimestriels et l'optimisme général quant aux perspectives d'avenir de la marque y sont pour beaucoup.

Janvier 2008 : malgré d'excellents résultats (le dernier trimestre 2007 est à nouveau un record historique), les prévisions jugées réservées d'Apple conduisent les actionnaires à empocher l'appréciable bénéfice des derniers mois. L'action plonge de 200 à 130 dollars en quelques jours puis remonte en quelques mois.

Août 2008 : dans la tourmente de la crise financière internationale, l'action Apple plonge et perd 50% de sa veleur en quelques semaines. Les excellents résultats de la marque, qui enchaîne les trimestres record, n'y changent rien.

Mars 2009 : Après sept mois de descente, l'action est au plus bas, aux alentours de 80 dollars.

Octobre 2009 : L'iPhone, l'AppStore, les ventes records de Macs trimestres après trimestres, des bénéfices faramineux, ont redonné confiance au marché ces derniers mois. Le plus haut historique est à nouveau atteint avec une cotation en séance à 208 dollars.

Sources : Le Time (d'après DataStream, Computer Intelligence, Ken Polsson et AP), news.com, Google Finance et MacGénération



L'Aventure Apple est un site indépendant d'Apple Computer. Toutes les marques citées
appartiennent à leurs propriétaires respectifs. © 2000-2017 L'Aventure Apple