L'Aventure Apple



Flops : OpenDoc



L'aventure OpenDoc est partie d'une constatation toute simple : nous utilisons tous les jours de nombreuses applications. Une grande partie de leurs fonctionnalités sont redondantes (correcteurs d'orthographe, multimédia, calcul...). Pourquoi alors ne pas "tronçonner" ces applications en de nombreux composants (tableur, traitement de texte...), chaque fichier faisant alors appel aux composants dont il a besoin. Par exemple, il suffit de créer un document avec un traitement de texte OpenDoc, puis, si on veut rajouter des images, des équations ou un tableau, il suffit de glisser sur le document des modèles provenant des autres composants. Ainsi, on libère la mémoire vive de toutes les fonctionnalités inutilisées.


OpenDoc, développé en collaboration avec Novell et IBM (encore !) depuis 1995 commence vraiment à faire partie de la politique d'Apple en 1997. OpenDoc est livré pour la première fois en standard avec MacOS 7.6, en même temps que le portage sur PC et Unix des fonctions OpenDoc par IBM. Un consortium, CI Labs, est chargé de vérifier tous les composants OpenDoc mis sur le marché, afin de leur accorder le label "Live Objects" s'ils réussissent les tests de validation.

L'idée d'Apple, pour imposer OpenDoc, c'est d'utiliser ClarisWorks comme application de départ, capable de créer le document de base, puis d'accepter tous les composants OpenDoc. Sur l'exemple ci-dessous, on voit qu'OpenDoc permet d'intégrer des vidéos QuickTime, une interface de vidéoconférence grâce à QuickTime conferencing, une page HTML avec l'aide du module URL de CyberDog, un bouton qui permet de lancer le navigateur, et un tableau réalisé avec un composant Tableur d'OpenDoc.



En fait, dès 1996, Novell cesse le développement d'OpenDoc pour Windows, et IBM est obligée d'en reprendre le développement, alors qu'elle travaillait déjà sur la version AIX (l'Unix d'IBM). Les deux versions sont prêtes et stables très rapidement, en 1997. Le problème qui se pose est qu'en même temps, Microsoft lance ses technologies OLE et ActiveX, qui reprennent certains principes d'OpenDoc. Une nouvelle fois, Apple possède une technologie très prometteuse mais est incapable d'inciter les développeurs à l'utiliser... Il est vrai que le développement de Live Objects pour OpenDoc est beaucoup plus compliqué que le développement d'applications classiques : ici, chaque développeur n'est qu'une pièce dans un ensemble dont il faut assurer la stabilité... Finalement, après avoir été fourni avec MacOS 8 sans que personne ne s'en rende compte, OpenDoc sera abandonné par Apple, sur l'avis de l'équipe de Gilbert Amelio.


L'Aventure Apple est un site indépendant d'Apple Computer. Toutes les marques citées
appartiennent à leurs propriétaires respectifs. © 2000-2017 L'Aventure Apple