L'Aventure Apple



Matériel : Mac Portable



Pour Apple, concevoir en 1989 un Macintosh Portable est un défi : à l'époque, les portables sont gros, lourds, leurs écrans sont de mauvaise qualité et leur autonomie très limitée. De plus, si Apple souhaite ne pas décevoir les utilisateurs, il faut concevoir un vrai Macintosh Portable, avec toutes les qualités des Macs de bureau.

En fait, en présentant le 20 septembre son Macintosh Portable, non seulement Apple va faire aussi bien que les Macs de bureau, mais elle va même faire mieux sur certains points. Tout d'abord, l'écran : c'est une très grande réussite technologique et une première dans le secteur. C'est un écran à cristaux liquides et à matrice active : des transistors pilotent indépendamment l'affichage de chaque point. Très contrasté et 50% plus grand que les écrans 9 pouces des Macs "classiques", il affiche en 640x400 au lieu de 512x342 pixels. Le Mac Portable est également équipé d'une batterie lui offrant 10 heures d'autonomie. Ce record est atteint grâce à l'utilisation de composants consommant peu d'électricité, réalisés avec la technologie "CMOS". Un processeur spécialisé coupe l'alimentation des éléments inutilisés au bout d'un délai paramétrable (écran, disque dur...). De plus, le Mac Portable n'est jamais vraiment éteint : il reste en veille, et se rallume d'une simple pression sur le clavier. En hibernation, le Portable peut tenir un mois.

Le Mac Portable (http://www.apple-history.com/)

Le microprocesseur, un 68HC000, est le plus puissant de tous les processeurs 68000 de Motorola. Il est cadencé à 16 Mhz, soit deux fois plus qu'un Macintosh SE. Un connecteur interne permet la connexion d'un modem, et tous les ports habituels du Macintosh sont présents sur la face arrière. Il offre un lecteur de disquettes FDHD, ainsi qu'un disque dur sur l'une des deux versions, le poids de la machine s'en ressentant. Il était possible de porter la mémoire vive de 1 à 2 Mo, pour faire tourner plus d'applications en même temps.



Un détail est particulièrement intéressant : l'ensemble clavier / trackpad était entièrement personnalisable : on pouvait remplacer le trackpad par un pavé numérique (en ayant raccordé une souris au port ADB), placer le pavé numérique ou le trackpad à gauche ou à droite du clavier (pratique pour les gauchers !)...



Le Portable bénéficiait de toutes les technologies habituelles d'Apple : ADB, SCSI, ports série, interface graphique, souris, clavier standard... Bref, c'était vraiment un Mac portable... mais pas un Mac vraiment portable : avec ses 7 kilos (6 kilos sans le disque dur), il n'était pas facile de le transporter toute la journée ! Dix ans avant l'iBook, le Macintosh Portable était déjà équipé d'une poignée rétractable !
Côté prix, il fallait compter 40.000 F HT pour le modèle de base, 45.000 F HT avec le disque dur, soit entre deux et trois fois le prix du Macintosh SE, mais tout à fait comparable au coût des portables concurrents, moins bien équipés.


L'Aventure Apple est un site indépendant d'Apple Computer. Toutes les marques citées
appartiennent à leurs propriétaires respectifs. © 2000-2017 L'Aventure Apple