Ce n’est pas la taille qui compte

L’Apple III dont nous parlions il y a quelques jours n’était vraiment pas un exemple de miniaturisation. Même pour l’époque, en 1981, c’était un gros micro-ordinateur, ouvertement destiné au marché professionnel. Nous avons regroupé sur une seule photographie son lecteur de disquette externe, avec le modèle 800k dédié au Macintosh (commercialisé en janvier 1986), et un lecteur USB générique.

Apple III, Macintosh and USB floppy disk drive

Alors certes, les disquettes ont rapetissé de leur côté, passant de 5,25 à 3,5 pouces de diamètre, mais pour l’épaisseur, l’évolution n’est due qu’à la miniaturisation des composants, à commencer par le moteur ! Pour mieux comprendre, voici une photo de l’intérieur du lecteur de disquettes, vu du dessous. Moteur, courroies de transmission et rouages, c’était une vraie machinerie à lui tout seul !

Apple III floppy disk drive

Une brochure pour l’Apple III

Aujourd’hui, nous vous présentons une brochure éditée en octobre 1981 pour vanter les mérites de l’Apple III. Une machine sur laquelle Apple avait fondé de grands espoirs, puisqu’elle devait prendre la relève de l’Apple II présenté en juin 1977 et amélioré en juin 1979.

Apple III brochure 1981

Dès la couverture de cette brochure, on était fixés sur le design novateur de cette machine. Le clavier était positionné plus bas que sur l’Apple II, dégageant de l’espace pour positionner un lecteur de disquettes intégré en façade de l’ordinateur. Le clavier faisait cependant partie intégrante de la machine (le Lisa sera le premier ordinateur Apple à proposer un clavier séparé).

Apple III brochure 1981

Dans les pages intérieures, Apple cherchait à convaincre ses lecteurs de la nécessité d’utiliser un Apple III pour faire face à un monde où tout passe de plus en plus vite : les idées, les opportunités, et le temps pour prendre des décisions. L’Apple III y était décrit comme un ordinateur pour les professionnels, les manageurs, les entrepreneurs, les administrateurs. En effet, à l’époque, Apple voulait maintenir une gamme Apple II pour le grand-public.

Apple III brochure 1981

L’Apple III y était décrit comme un ordinateur compact, bien que ceux qui en conservent un dans leur garage n’auraient pas précisément utilisé ce terme-là pour décrire une machine de 12 kilogrammes et 45 centimètres de côté… Il est vrai cependant que l’Apple III offrait en interne certaines fonctions bien pratiques, comme un port dédié à l’imprimante Silentype, un port série pour connecter un modem, un port vidéo double résolution (24 lignes de 80 caractères), ou encore un port permettant de chaîner trois lecteurs de disquettes externes.

Apple III brochure 1981

On apprend dans cette brochure que l’Apple III respectait la nouvelle norme IEEE relative aux calculs en virgule flottante sur 32 bits, responsable aussi bien du calcul des arrondis que de la gestion des erreurs comme la division par zéro (peut-être s’agissait-il d’une pré-version de la norme IEE 754 finalisée en 1985 ?).

Apple III brochure 1981

L’écran conçu pour l’Apple III (une première pour la marque) disposait d’un film anti-reflet, lui donnant une drôle de finition mate et légèrement texturée. Bien entendu, l’Apple III se mariait parfaitement au disque dur externe ProFile de 5 Mo, qui sera recyclé deux ans plus tard pour le Lisa

Apple III brochure 1981

La FCC ? Rien à faire !

Quand on retourne la plupart des appareils Apple, on remarque immédiatement le logo de la FCC, la toute-puissante Commission Fédérale des Communications (ou « Federal Communications Commission »). C’est une autorité administrative indépendante,  chargée de réguler les télécommunications aux États-Unis. À ce titre, elle autorise la mise sur le marché de tous les appareils susceptibles d’émettre des ondes électromagnétiques, même s’il ne s’agit pas de leur fonction première. Or, dans le domaine informatique, à peu près tous les appareils émettent ce type d’onde : même en quantités négligeables, elles peuvent perturber les autres appareils situés à proximité, notamment les télévisions. C’est pour cela que l’on trouve une certification de la FCC sous la plupart des appareils Apple, comme ce simple lecteur de disquettes externe pour Macintosh.

Apple 800K External Drive FCC approval

Quand elle commercialise son Apple III en 1981, Apple décide de lui adjoindre un lecteur de disquettes, et ne s’embête pas avec de telles considérations. Si l’on retourne le périphérique, voici ce que l’on peut lire : « Cet appareil ne présente pas de garantie de conformité avec les nouvelles règles de la FCC limitant les interférences avec les appareils de radio et de télévision. Utiliser cet appareil dans une zone habitée peut causer des interférences intolérable avec les communications radio, nécessitant l’intervention immédiate de l’utilisateur pour les corriger ». À notre connaissance, c’est non seulement le seul appareil d’Apple à présenter un tel avertissement, mais un cas rarissime dans l’électronique grand-public.

Apple III external drive, not tested for FCC compliance
This equipment has not been tested to show compliance with new FCC rules (47 CFR part 15).

Un Newton MessagePad transparent sur eBay

Ce n’est pas parce que l’on fête beaucoup d’anniversaires en janvier qu’il faut oublier de jeter un œil sur eBay, particulièrement riche en surprises ces jours-ci. Voici par exemple un exemplaire plutôt rare d’un Newton MessagePad 110 dans un boîtier transparent. Ce type de boîtier est caractéristique des versions de développement et l’on en croise de temps en temps sur le site d’enchères.

Apple Clear Newton MessagePad 110
Image : eBay
Apple Clear Newton MessagePad 110
Image : eBay

En ce qui concerne plus particulièrement le Newton, certaines sources indiquent que tous les modèles transparents ne sont pas forcément des modèles de développement, puisqu’une série limitée destinée aux développeurs avait été distribuée par Apple. Cela explique pourquoi l’étiquette définitive, avec mention de l’agrément de la FCC, est le plus souvent présente, alors que les prototypes portaient  généralement une mention explicite « Prototype – Not for resale (ne doit pas être vendu) ».

Liens : le Journal du Lapin (1, 2, 3 et 4) ; MyAppleNewton ; MacNN.com ; Gizmodo.

Un Apple III dans son carton sur eBay !

Des Apple III sur eBay, ce n’est pas rare, on en trouve même régulièrement. On peut en dégoter pour quelques centaines d’euros, selon leur état et les logiciels ou accessoires fournis. Mais un Apple III dans son carton d’origine, c’est plus rare, et c’est pour ça qu’on vous en parle !

Apple III box eBay
Image : eBay

Pour 1100 dollars (963 euros environ), ou moins cher si votre offre est acceptée, vous pourrez acquérir un système complet et fonctionnel, avec le carton de l’unité centrale et la boîte contenant les disquettes et manuels d’installation. Attention, l’écran Monitor III n’est pas compris dans l’offre et l’alimentation est un modèle 110 volts. En revanche, le vendeur accepte l’expédition vers l’Europe, à vos frais…

Apple III box eBay
Image : eBay

Un support d’écran Display /// pour Apple II sur eBay

Quand Apple présente son Apple /// en 1980, elle se décide enfin à lui offrir un écran adapté, plutôt que de laisser chaque client acheter un moniteur conçu par un autre constructeur comme cela se faisait auparavant:

Apple II avec écran Philips Display

Plutôt que d’en profiter pour concevoir d’autres écrans adaptés à sa gamme Apple II, Apple se contente alors de commercialiser un simple support en plastique en forme de U inversé, destiné à positionner l’écran au-dessus de la coque d’un Apple II, plus étroite. On en a déjà touché un mot à l’occasion d’un article sur The Keyboard Company, un accessoiriste racheté par Apple. En voici deux exemples d’utilisation, tirés de brochures de l’époque :

Apple support écran Apple II Apple /// 815-0540

Apple support écran Apple II Apple /// 815-0540

On trouve actuellement un tel support dans son carton sur eBay. Pour environ 150 euros (sans compter les frais de port et d’importation), vous pouvez donc acquérir (ou nous offrir) cette petite pièce d’histoire, un simple morceau de plastique référencé 815-0540, une opportunité plutôt rare !

Apple support écran Apple II Apple /// 815-0540
Image : eBay

L’Apple III, la grande classe !

Pour beaucoup d’entreprises, « professionnel » rime avec « austère ».  En 1980, quand Apple présente son Apple ///, orienté vers le marché de l’entreprise et les grands comptes, elle prend le contrepied des règles de l’époque, et décore sa gamme avec le plus grand soin. Voici quelques photos du déballage d’un logiciel choisi au hasard dans notre collection. Admirez la qualité du coffret qui contient les disquettes et les manuels, et cette sérigraphie du logo Apple sur fond, noir, toute en discrétion…

Unboxing Apple III software from 1980

Unboxing Apple III software from 1980

À l’intérieur de la boîte, la marque avait repris le même motif, moulé en relief dans le plastique de la garniture. Les disquettes bénéficiaient également d’un habillage sombre exclusif.

Unboxing Apple III software from 1980

Dernière petite touche des plus chics : à l’arrière des pochettes de disquettes, on découvrait le logo de l’Apple ///. A défaut d’être un succès commercial, l’Apple /// aura au moins été l’occasion pour Apple de travailler la présentation de ses produits !

Unboxing Apple III software from 1980

Bon anniversaire tout ça !

Le premier septembre est sans doute une date à part chez Apple. On fête aujourd’hui un grand nombre d’anniversaires. En 1980, c’est l’Apple III qui pointe le bout de son imposant nez, pour tenter de conquérir (sans succès) le marché professionnel. En même temps que son ordinateur, Apple présente un écran adapté, le Monitor III, mais aussi le premier écran pour Apple II, le Monitor II, ainsi que le lecteur de disquettes Disk III.

Apple III sur l'Aventure Apple

En 1981, Apple présente le ProFile, son premier disque dur de 5 Mo, à une époque où les ordinateurs n’étaient livrés qu’avec un ou plusieurs lecteurs de disquettes. C’est d’ailleurs aussi un premier septembre, mais en 1985, que son successeur destiné au Macintosh est commercialisé : le Hard Disk 20. Le même jour, Apple présente un autre lecteur de disquettes, l’UniDisk 3.5, ainsi que deux autres moniteurs, le Color Monitor IIe et son petit frère, le IIc, deux modèles restés assez confidentiels.

Apple ColorMonitor IIe
Image : Wikipedia

En 1986, c’est encore un premier septembre qu’Apple présente l’Apple IIGS, dernier-né de la gamme Apple II. Deux ans plus tard, c’est l’Apple IIc Plus qui viendra l’épauler pour occuper le marché des réfractaires au Macintosh…

Image : Wikipedia

Petit saut dans le temps, puisqu’on arrive ensuite au premier septembre 1994, avec le lancement de la Color StyleWriter 2400 et de la LaserWriter 16/600 PS. Puis, en 1999, vient le tour du CInema Display 22 pouces.

Enfin, en 2010, Apple lance la deuxième génération de son Apple TV, et toute une nouvelle série d’iPod : un iPod Touch (4ème génération), un iPod Nano (6ème génération), et un iPod Shuffle (4ème génération).

Un écran ? Ha bon ? Pour quoi faire ?

Un article que nous avons publié ce matin a fait réagir l’un de nos lecteurs, qui s’est étonné qu’apple fasse la promotion de son Macintosh SE en le présentant avec une machine à écrire, plutôt qu’avec une imprimante.

Dans le même genre, nous avons retrouvé ce visuel de 1980, où l’écran de l’Apple III est relégué au second plan, au bénéfice d’une imprimante utilisée comme simple machine à écrire. Au prix de l’Apple III, c’est quand-même dommage… Nul doute qu’il fallait rassurer les futurs clients institutionnels quant à l’utilité de l’ordinateur, et pour cela, quoi de mieux qu’un bon vieux papier avec du texte dessus ?

Apple in Depth Catalog 1980

Publicité – L’Apple III

Le dimanche, c’est publicité ! Cette semaine, une réclame de 1980 annonçant la naissance de l’Apple III. Et comme à l’accoutumée, Apple n’y allait pas avec le dos de la cuillère : il vient de se passer quelque chose dans le monde de l’ordinateur personnel. Virtuellement, nous avons tout fait, tout donné à l’Apple III. Avec lui, sous vos doigts, vont se résoudre une infinité de problèmes professionnels. Plus simplement et plus vite que n’auriez imaginé.