L'Aventure Apple



Flops : Big Mac



En 1985, Apple préparait déjà son nouveau Macintosh à base de processeur 68020. Plusieurs projets étaient en cours, dont "Milwaukee", qui deviendra le Macintosh II. Mais un ingénieur d'Apple, Rich Page, de son côté, préparait un autre projet, appelé "Big Mac", beaucoup plus proche du Macintosh 128 : il s'agissait d'une machine constituée d'une seule carte, et sans possibilité d'extension. Le but était de créer une machine aussi compatible que possible avec le Mac. Le projet est surnommé "3M" : un million d'octets de mémoire vive, un million d'instructions par seconde, et un million de pixels à l'écran.

Le Big Mac introduisait un nouveau type de bus : le Front Desk Bus, capable de recevoir jusqu'à 6 périphériques. Cette idée ne fut pas abandonnée, puisqu'elle fut transformée en ADB (Apple Desktop Bus), le mode de branchement du clavier et de la souris jusqu'en 1999. Le circuit vidéo du Big Mac était révolutionnaire : le Macintosh 128 utilisait une partie de la mémoire vive comme mémoire vidéo. A cause de cela, le processeur ne pouvait accéder à la mémoire vive en même temps que le circuit vidéo, cette impossibilité provoquant des ralentissements de 10 à 20 % des performances du processeur. Le Big Mac, de son côté, utilisait une mémoire vidéo séparée de la mémoire vive. Ainsi, le processeur (un 68020 de Motorola) pouvait envoyer des informations à la mémoire vidéo en même temps que le circuit vidéo. L'écran lui-même était très supérieur à celui du Mac : il s'agissait d'un écran de 17 ou 19 pouces, affichant 1280 pixels sur 800, soit près de 4 fois plus que le Mac. A cause de cela, il aurait fallu dépenser plus de 1000 dollars pour l'écran seul !

Une autre nouveauté n'a plus été utilisée jusqu'au iMac : la ROM qui contenait sur le Macintosh toute la "mécanique" de l'ordinateur, est remplacée ici par une simple ROM de 32 Ko, capable de lire sur le disque dur le reste des informations, puis de les charger en mémoire vive. Ainsi, il est beaucoup plus facile de mettre à jour les bases de l'ordinateur et de corriger les bugs. Du côté des branchements, la machine était très richement équipée : un port vidéo, deux ports série, deux ports SCSI, deux ports pour lecteurs de disquettes, et 3 connecteurs de type FDB.

La carte-mère et l'écran de l'un des 6 prototypes du BigMac

Finalement, le projet sera abandonné. Les développements nécessaires n'ayant pas été effectués, les prototypes de Big Mac souffrent de plusieurs défauts : il est impossible de taper des combinaisons de touche (Pomme-Touche), AppleShare ne marche pas, MacsBug est incomplet, le gestionnaire SCSI en est resté à une version de développement, un seul des deux ports série est fonctionnel, le son n'est pas géré, et le démarrage doit se faire "à la main", en effectuant plusieurs manipulations... Seuls 6 prototypes furent conçus.


L'Aventure Apple est un site indépendant d'Apple Computer. Toutes les marques citées
appartiennent à leurs propriétaires respectifs. © 2000-2017 L'Aventure Apple