Le prototype Apple IIx

En 1981, Steve Wozniak est victime d’un crash d’avion. Si les blessures physiques s’avèrent finalement peu importantes, il perd cependant sa capacité à enregistrer de nouveaux souvenirs dans sa mémoire. A sa sortie de l’hôpital, il décide de prendre un peu de recul par rapport à Apple. Il en profite pour se marier, mais aussi pour retourner à l’université. Sous le nom de Rocky Clark (mélange du nom de son chien et du nom de jeune fille de son épouse), il termine ses études et obtient son diplôme d’ingénieur en électronique et en sciences informatiques.

En juin 1983, il décide qu’il est temps de retourner chez Apple. En juin 1983, il entre dans l’un des bâtiments de l’unité Apple II et demande « s’il peut faire quelque chose » ! Il découvre alors le projet d’Apple IIx, avec son processeur 16 bits 65C816 de Western Design Center, et imagine tout de suite le formidable potentiel de la machine. Il faut dire que le 65C816, également connu sous le nom de 65816 ou W65C816S, est pleinement compatible avec le processeur 6502 qui équipe les précédents Apple II. On peut donc envisager d’y exécuter les anciens logiciels 8 bits aussi bien que de nouveaux logiciels 16 bits.

Le projet d’Apple IIx est donc le premier Apple II équipé d’un processeur 16 bits. Mais ce n’est pas tout : les ingénieurs qui ont travaillé sur les prototypes ont décidé d’intégrer à la carte-mère un connecteur pour recevoir un autre processeur, comme le 68000 qui équipe le Lisa et les prototypes de Macintosh. Certaines rumeurs laissent même penser que l’Apple IIx aurait pu accepter un processeur 8088 d’Intel ! De toute façon, même sans cela, l’Apple IIx est bien parti pour être le plus puissant de tous les Apple II conçus. Il est d’ailleurs le plus ouvert, ajoutant encore deux ports d’extension aux huit de l’Apple II. Grâce à ses nouveaux processeurs, l’Apple IIx pouvant même prétendre à devenir le premier Apple II capable d’exécuter un système UNIX.

Malheureusement, le projet Apple IIx rencontre de nombreux problèmes. Des problèmes extérieurs à Apple tout d’abord : la première version du processeur 65816 de Western Design Center livrée en novembre 1983 est buggée, et les versions plus ou moins corrigées sont en retard. Alors que le projet aurait du être terminé fin 1983, les processeurs de test ne sont livrés qu’en février 1984. De plus, l’Apple IIx se retrouve en concurrence avec le projet Macintosh qui est pour Apple beaucoup plus important. Finalement, après avoir envisagé un moment de le rendre compatible avec les logiciels du Macintosh en lui intégrant le processeur Motorola 68000, le projet sera abandonné en mars 1984.

Toutes les recherches sur l’Apple IIx ne resteront néanmoins pas vaines : face au succès de l’Apple IIe et de l’Apple IIc, Apple lancera en 1984 ses équipes sur une dernière version de l’Apple II, compatible avec ses prédécesseurs et offrant dans le même temps des capacités graphiques et sonores inégalées. Connu durant sa phase de développement sous le nom de code de Phénix (qui renaît sur les cendres de l’Apple IIx), ce sera l’Apple IIGS de septembre 1986, qui embarquera le fameux processeur 65C816, mais limité à 2.8 Mhz pour ne pas faire de l’ombre au Macintosh…

Depuis longtemps, Steve Wozniak rêvait de créer son propre ordinateur et avait déjà dessiné plusieurs circuits de carte-mère. Il avait
L'iMac a sans aucun doute marqué le retour d'Apple sur le devant de la scène. La petite machine est à
En août 1993, Apple commercialise le Newton, premier PDA (personnal digital assistant) de l'histoire de l'informatique. Pour de nombreuses raisons,
Lisa restera dans l'histoire d'Apple comme un symbole de la capacité de la marque à innover, à repérer le potentiel
Plus que tout autre domaine de l'industrie, le monde informatique est l'objet de créations, fusions et rachats incessants de sociétés.
Pour Apple, l'utilisation des télécommunications n'est pas nouvelle : l'AppleLink, basé sur le réseau de General Electric, permettait déjà en
"1984", une publicité à l'histoire bien particulière, et surtout une publicité qui a bien failli ne jamais voir le jour…
MacOS X, puis OS X, et depuis 2016, macOS, tout simplement. C'est le nom du système d'exploitation qui accompagne les
Si je devais résumer, je dirais que le PowerBop, c’est un peu l’enfant naturel d’Apple France et de France Télécom,
En août 1997, Apple présente enfin un successeur au système 7, après des années d'errance avec le projet Copland. C'est
A la fin de l'année 1993, lors de l'Apple Expo, Apple et France Télécom présentent le premier modem issu de
L'histoire de l'iPhone commence, comme souvent, par une rumeur. Sûrement l'une des plus longues de l'histoire d'Apple, puisque pendant de
Alors que l'Apple continue de se vendre doucement, Stephen Wozniak est déjà en train de travailler sur l'Apple II. Pour
Dès son arrivée à la tête d'Apple et le début du grand ménage, Steve Jobs avait annoncé l'intention d'Apple de
Jusque quand faut-il remonter l'Histoire pour rencontrer le premier virus ? Si les ancêtres de nos micro-ordinateurs n'étaient déjà pas
HyperCard est un "organisateur d'information". Il présente tellement d'aspects différents qu'il est difficile de vraiment le classer dans une catégorie
Kriss : l’interview !En 2004, nous avions eu le plaisir de poser quelques questions à Kriss Graffiti, de son vrai
En 1981, Steve Wozniak est victime d'un crash d'avion. Si les blessures physiques s'avèrent finalement peu importantes, il perd cependant
Dès 1979, les dirigeants d’Apple savaient bien que l’Apple II ne serait pas éternel. Ils savaient bien également que l’Apple
« Say Hello to iPod ». C’est sur ce message, écho du déjà lointain « Say Hello to iMac »,
L’Apple Expo, c’est quoi ? Apple Expo est née en juin 1984, à la Porte de Versailles à Paris. Alors
Au moment même où Apple présentait au monde son Macintosh, une demande récurrente du milieu universitaire se faisait jour :
On connaissait l'iMac, ce petit bonbon translucide devenu avec le temps tournesol high-tech. À l'américaine, on le prononçait "Aïe-Mac". Mais
On doit l'idée du Network Computer à Larry Ellison, patron d'Oracle et grand ami de Steve Jobs. On connaît bien