Le modem AppleDjinn

A la fin de l’année 1993, lors de l’Apple Expo, Apple et France Télécom présentent le premier modem issu de leur collaboration : l’AppleDjinn. Connecté à la fois au Macintosh (par un port série) et à la ligne téléphonique, le petit boîtier permet d’envoyer et de recevoir des télécopies, d’accéder aux services Minitel, de transformer le Macintosh en répondeur interrogeable à distance, et même de transférer des fichiers entre deux Macintosh. A l’époque, Internet n’était pas encore un argument commercial !

Modem AppleDjinn France Télécom

Le design de l’appareil en lui-même est assez intéressant : haut de 10 cm, il a la forme d’une radio des années 30, avec son haut-parleur derrière une grille, en haut du boîtier. Si la forme est sympathique, la conception interne ne semble pas avoir bénéficié de la même attention. En effet, les 3 cables se branchent sur 3 faces différentes de l’AppleDjinn : l’alimentation sur la face arrière, le port série sur la face droite et la prise téléphonique sur la face gauche. Résultat : avec des prises branchées tout autour, le boîtier occupe beaucoup de place et son intégration sur le bureau n’est pas des plus esthétique.

Du côté logiciel, de nombreuses améliorations avaient été apportées aux fonctions de base d’un modem de l’époque : les numéros des correspondants étaient stockés et accessibles d’un simple clic, les fax attendaient sagement les heures creuses pour partir, le minitel s’affichait en couleurs, et le répondeur s’adaptait aux différents correspondants disposant d’un code personnel.

Même si Apple reste discrète à ce sujet, l’AppleDjinn n’est en fait que la déclinaison pour le Macintosh d’une gamme de modems proposée par France Télécom : le premier Djinn est développé avec IBM pour Windows 3, dans un format relativement proche de celui d’Apple (mais en moche)… Il est rejoint rapidement par une version PCMCIA pour les ordinateurs portables, puis par l’AppleDjinn.

Proposé à l’origine à plus de 4000 francs, le boîtier est vite soldé : moins d’un an après sa sortie, son prix tombe à 2000 francs, et même moins lors d’offres limitées qui se prolongent… En 1995, l’AppleDjinn devient l’Apple Djinn Pro et atteint une vitesse de transmission de 14.400 bauds, contre 2400 sur la version originale ! Une version interne (la carte Modem Vocal Apple 14.4) est également proposée, pour équiper les Performa 630, 5200 et 6200. De plus, l’accès à Internet devient une vraie raison d’acquérir le boîtier, l’accès immédiat et sans abonnement étant fourni avec l’Apple Djinn Pro et la carte ! Comble du raffinement, un logiciel permet de convertir les fax en documents de texte directement éditables sur le Macintosh ! Le prix de la bête reste inchangé, à 2100 Francs (et seulement 1050 francs pour la version interne).

L’Apple Djinn Pro, pourtant relativement abordable et très complet, ne réussit pas à percer sur le marché. Arrivé trop tôt, il évolua en douceur puis disparut devant l’arrivée des Macs équipés en standard de modem interne. Le rythme de développement de l’AppleDjinn était tel qu’il arrivait toujours avec avec une génération de retard sur les modems des constructeurs concurrents. Si vous ajoutez à cela de gros problèmes logiciels (et particulièrement des bugs dans l’installeur), tous les éléments étaient réunis pour transformer le Djinn en flop ! 

Vous pouvez aussi poursuivre votre lecture et retrouver tous nos articles traitant du modem AppleDjinn sur le Blog de l’Aventure Apple.

En 1981, Steve Wozniak est victime d'un crash d'avion. Si les blessures physiques s'avèrent finalement peu importantes, il perd cependant
MacOS X, puis OS X, et depuis 2016, macOS, tout simplement. C'est le nom du système d'exploitation qui accompagne les
Lisa restera dans l'histoire d'Apple comme un symbole de la capacité de la marque à innover, à repérer le potentiel
Depuis longtemps, Steve Wozniak rêvait de créer son propre ordinateur et avait déjà dessiné plusieurs circuits de carte-mère. Il avait
On connaissait l'iMac, ce petit bonbon translucide devenu avec le temps tournesol high-tech. À l'américaine, on le prononçait "Aïe-Mac". Mais
On doit l'idée du Network Computer à Larry Ellison, patron d'Oracle et grand ami de Steve Jobs. On connaît bien
« Say Hello to iPod ». C’est sur ce message, écho du déjà lointain « Say Hello to iMac »,
Kriss : l’interview !En 2004, nous avions eu le plaisir de poser quelques questions à Kriss Graffiti, de son vrai
Alors que l'Apple continue de se vendre doucement, Stephen Wozniak est déjà en train de travailler sur l'Apple II. Pour
Au moment même où Apple présentait au monde son Macintosh, une demande récurrente du milieu universitaire se faisait jour :
En août 1993, Apple commercialise le Newton, premier PDA (personnal digital assistant) de l'histoire de l'informatique. Pour de nombreuses raisons,
Plus que tout autre domaine de l'industrie, le monde informatique est l'objet de créations, fusions et rachats incessants de sociétés.
L'histoire de l'iPhone commence, comme souvent, par une rumeur. Sûrement l'une des plus longues de l'histoire d'Apple, puisque pendant de
Si je devais résumer, je dirais que le PowerBop, c’est un peu l’enfant naturel d’Apple France et de France Télécom,
En août 1997, Apple présente enfin un successeur au système 7, après des années d'errance avec le projet Copland. C'est
Pour Apple, l'utilisation des télécommunications n'est pas nouvelle : l'AppleLink, basé sur le réseau de General Electric, permettait déjà en
Dès 1979, les dirigeants d’Apple savaient bien que l’Apple II ne serait pas éternel. Ils savaient bien également que l’Apple
Jusque quand faut-il remonter l'Histoire pour rencontrer le premier virus ? Si les ancêtres de nos micro-ordinateurs n'étaient déjà pas
Dès son arrivée à la tête d'Apple et le début du grand ménage, Steve Jobs avait annoncé l'intention d'Apple de
L'iMac a sans aucun doute marqué le retour d'Apple sur le devant de la scène. La petite machine est à
L’Apple Expo, c’est quoi ? Apple Expo est née en juin 1984, à la Porte de Versailles à Paris. Alors
A la fin de l'année 1993, lors de l'Apple Expo, Apple et France Télécom présentent le premier modem issu de
"1984", une publicité à l'histoire bien particulière, et surtout une publicité qui a bien failli ne jamais voir le jour…
HyperCard est un "organisateur d'information". Il présente tellement d'aspects différents qu'il est difficile de vraiment le classer dans une catégorie